NOTRE RAW TEAM

SOLIDAIREMENT

ÉQUITABLE

ANIMAL 
FRIENDLY

Pas du Yamakasi, du Parkour. Parkour féminin à Paris.

100%

received_296189225642904.jpeg
download.png
Mohamed LARBES
Equitable
Maxime LABBE
Déterminé
Omayla ARCINIEGA
Juste

Je pratique le parkour depuis 4 ans. Cette discipline m'a permis d'évoluer à la fois physiquement et mentalement à travers une forme de liberté nouvelle.

Je veux donc enseigner les bases de cette discipline afin que les pratiquantes puissent évoluer en sécurité pour ensuite trouver leur propre voie et en se découvrant un potentiel qu'elles ne soupçonnent pas toujours.

Cela fait maintenant plus de 10 ans que je suis passionné de Parkour. J'ai toujours adoré ce sport, car il possède une grande diversité de mouvement et chacun est libre de pratiquer à son niveau.

 

La communauté de cette discipline est très solidaire et bienveillante, c'est pourquoi, depuis maintenant 5 ans, je rêve d'être coach de Parkour.  J'ai découvert au bout de 7 ans de pratique, qu'une association existait dans ma ville et suite à quelques années de bénévolat, j'y enseigne désormais, autant à des enfants qu'à des adultes.

 

En cette année 2021, je suis très heureux de rejoindre l'équipe Pink Parkour qui me permet de redécouvrir Paris et de continuer à prôner ce sport au plus grand nombre.

thumbnail_IMG_20210305_152225_680.jpg

Voici une dizaine d'année que j'ai découvert la discipline.

 

Je pratique de temps à autre et ce sport m'a beaucoup donné de la confiance en moi, de la force physique ou encore une certaine liberté.
 

En plus de ça il y a aussi les rencontres que j'ai faite et qui m'ont beaucoup apporté humainement.
 

Le Parkour est ma passion, une manière pour moi de m'évader et de décompresser après une dure journée.
 

À travers Pink Parkour j'ai l'occasion de pouvoir transmettre cette passion !

161434364_714798685882247_70453255021629
Adélaïde Gandrille
Active
Nathan GRINBERG
Libre 

Plus qu'un sport, qu'un passe-temps, pour moi le Parkour est un outil fantastique, pour apprendre à se connaitre, à appréhender son environnement, à s'engager et à être une meilleure citoyenne.

En ce qui me concerne je crois dur comme fer qu'une vraie mixité peut apporter énormément aux pratiquant.e.s, peu importe leur sexe. Ce manque de pratiquantes ça n'est qu'un symptôme, le symptôme d'un problème bien plus grand, plus profond et plus ancien que la discipline elle-même.

Avec les cours, l'association et nous, les coachs, on tente d'apporter des idées, d'aider les gens à se sentir mieux et à avoir confiance. Et j'espère que petit à petit, avec différentes méthodes, il sera plus simple de soigner ce problème de société.

 

J'ai commencé le Parkour par hasard avec un groupe de potes, à l'âge de 11 ans, depuis je ne me suis jamais arrêté plus de quelques mois.

Cette pratique m'a permis de rencontrer plein de gens, de voyager, de progresser mentalement et physiquement. Même après tant d'années, j'apprends encore à chaque session, car les possibilités qu'offre ce sport sont immenses.

Le Parkour est synonyme de partage et j'ai eu la chance de découvrir et d'apprendre cette discipline avec des amis proches. Coacher est pour moi une autre façon de partager la passion que j'ai pour ce sport. En enseignant les bases de celui-ci aux adhérentes et en espérant qu'elles s'amusent, prennent du plaisir et que, finalement, elles entreprennent de tracer en dehors des cours sans être influencées ni par un coach, ni par l'endroit, ni par le temps... librement et libre, tel est l'essence du Parkour.